«Gérard Philipe - Il doit bien exister au monde quelque chose, un lieu qui ne soit pas un rapport de force avec autrui ou soi-même. La tendresse, peut-être.» livre.fr en page d'accueil
 
 
Actualité du livre boutique livre meilleures ventes Citations
 
 
 

Citations

Il doit bien exister au monde quelque chose, un lieu qui ne soit pas un rapport de force avec autrui ou soi-même. La tendresse, peut-être.
 
Je relis le Petit Prince. L'histoire de la rose et du renard, la rencontre du Petit Prince et de la mort sont des choses admirables et d'une tendresse presque insupportable.
 
- Suis-je devenu fou ? - Oui je pense Chapelier. Mais je vais te dire un secret : la plupart des gens bien le sont.
 
Je manque d'indulgence, mais si on était indulgent à 20 ans, où irait le monde ?
 
Le meilleur moyen de réaliser l’impossible est de croire que c’est possible.
 
Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens, qui nous empêche d'en inventer un ?
 
Quand vous serez grands et qu'à votre tour vous aurez des enfants, n'oubliez surtout pas cette chose capitale : ce n'est pas du tout rigolo d'avoir des parents trop sérieux.
 
J'attends le miracle toujours renouvelé de ta présence.
 
Les autres sont « les femmes » […] elle est Louise. Elle est beaucoup plus qu'un mythe, elle est une présence magique, un fantôme réel … Peut-on concevoir la laideur, la religion, l'abstinence si on a jeté ne serait-ce qu'un regard sur ce corps-lyre, sur ces yeux volcans ?
 
Mon parcours est un condensé de contradictions mais je n’ai ni remords ni regrets. Le hasard m’a porté à chaque fois au bon croisement.
 
Femme, réveille-toi ; le tocsin de la raison se fait entendre dans tout l’univers ; reconnais tes droits.
 
Ici je ne suis plus la reine, je suis moi.
 
Défendre la langue française est un devoir pour moi.
 
Le challenge, pour moi, c'est de réussir à écrire une chanson que personne d'autre ne pourrait écrire.
 
Je suis un homme totalement libre et je le serai jusqu'à la fin de ma vie. J'écris ce que je veux, comme je veux, j'emploie les phrases que je veux.
 
Je m'instruis, parce que j'en ai besoin pour mon travail, pas pour briller en société. Mon nom brille pour moi, c'est déjà assez emmerdant.
 
Je devrais m'arrêter, mais je ne veux pas. Les moments les plus heureux de ma vie, c'est quand je travaille, quand je fais du théâtre.
 
Il n'y a rien de plus intéressant qu'un metteur en scène qui fait son premier film.
 
La notoriété, ça ne m'a jamais intéressé.
 
J'aurais bien aimé être berger, mais c'est très mal payé. Acteur de cinéma, c'est mieux payé.
 
L'amour, c'est fascinant, mais à un âge il ne faut plus jouer avec ça, il faut s'intéresser à autre chose, je crois.
 
Les personnages d'une grande richesse pour un acteur sont généralement les personnages qui sont très ambigus. Un héros ce n'est pas intéressant du tout à jouer parce que un héros, c'est un héros... il n'a peur de rien. Ce qui est intéressant ce sont des gens complexes.
 
J'aurais tellement aimé être metteur en scène de ciné mais je crois que je n'avais pas les qualités qu'il fallait pour réussir... il me manquait une autorité, une conviction.
 
Le plus grand sujet, finalement, c’est la mort.
 
Je préfère le théâtre. J'aurais pu passer toute ma vie à ne faire que du théâtre.
 

 




Stratégie, Casse têtes, Logique, réflexion, Adresse, Puzzle...
Retrouvez tous les jeux gratuits sur Flibus.com


     
Recherche de Livres - Livre de poche - Le Guide du Livre - lefigaro.fr - Jeux gratuits
Jeux Concours - Mentions légales - Réalisation site internet