«Georges Méliès - Quel est donc l’homme à notre époque qui pourrait vivre sans féerie, sans un peu de rêve ?» livre.fr en page d'accueil
 
 
Actualité du livre boutique livre meilleures ventes Citations
 
 
 

Citations

Quel est donc l’homme à notre époque qui pourrait vivre sans féerie, sans un peu de rêve ?
 
Je crois en la couleur rose. Je crois que le rire est la meilleure façon de brûler des calories. Je crois aux baisers, beaucoup de baisers. Je crois qu'il faut être forte quand tout semble aller mal. Je crois que les filles joyeuses sont les plus jolies. Je crois que demain est un autre jour et je crois aux miracles.
 
Il est vrai qu’un artiste est, par définition, un marginal. Il se tient en dehors des choses pour créer.
 
L'art existe et s'affirme là où il y a une soif insatiable pour le spirituel, l'idéal. Une soif qui rassemble tous les êtres humains.
 
J'aime mieux tomber d'en-haut que voler bas
 
Je ne te demande pas de m'aimer toujours à ce point-là. Mais je te demande de t'en souvenir. Quoi qu'il arrive, il y aura toujours en moi celle que je suis ce soir.
 
Aussi ne saura-t-il jamais comme je l'aime, et celà non parce qu'il est beau mais parce qu'il est plus moi-même que je ne le suis
 
Je commence un tableau et je l’achève. Je ne pense pas à l’art pendant que je travaille, j’essaie de penser à la vie.
 
Si vide d’espoir est le monde du dehors que deux fois plus précieux m’est le monde du dedans.
 
Un bon cœur vous aidera à avoir une bonne figure; et un mauvais cœur donnera à la plus jolie des figures quelque chose de pire que la laideur.
 
Je ne peindrai plus d'intérieurs et les gens en train de lire, et les femmes à leur tricot. Je peindrai des êtres qui respirent, sentent, souffrent et aiment.
 
L'art est la forme de l'image conçue à travers les nerfs de l'homme – son cœur – son cerveau – son œil. L'art est l'aspiration de l'homme à la cristallisation
 
Il n'y a pas de charme égal à la tendresse du cœur.
 
Il doit bien exister au monde quelque chose, un lieu qui ne soit pas un rapport de force avec autrui ou soi-même. La tendresse, peut-être.
 
Je relis le Petit Prince. L'histoire de la rose et du renard, la rencontre du Petit Prince et de la mort sont des choses admirables et d'une tendresse presque insupportable.
 
- Suis-je devenu fou ? - Oui je pense Chapelier. Mais je vais te dire un secret : la plupart des gens bien le sont.
 
Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens, qui nous empêche d'en inventer un ?
 
Je manque d'indulgence, mais si on était indulgent à 20 ans, où irait le monde ?
 
Le meilleur moyen de réaliser l’impossible est de croire que c’est possible.
 
Quand vous serez grands et qu'à votre tour vous aurez des enfants, n'oubliez surtout pas cette chose capitale : ce n'est pas du tout rigolo d'avoir des parents trop sérieux.
 
J'attends le miracle toujours renouvelé de ta présence.
 
Les autres sont « les femmes » […] elle est Louise. Elle est beaucoup plus qu'un mythe, elle est une présence magique, un fantôme réel … Peut-on concevoir la laideur, la religion, l'abstinence si on a jeté ne serait-ce qu'un regard sur ce corps-lyre, sur ces yeux volcans ?
 
Mon parcours est un condensé de contradictions mais je n’ai ni remords ni regrets. Le hasard m’a porté à chaque fois au bon croisement.
 
Femme, réveille-toi ; le tocsin de la raison se fait entendre dans tout l’univers ; reconnais tes droits.
 
Ici je ne suis plus la reine, je suis moi.
 

 




Stratégie, Casse têtes, Logique, réflexion, Adresse, Puzzle...
Retrouvez tous les jeux gratuits sur Flibus.com


     
Recherche de Livres - Livre de poche - Le Guide du Livre - lefigaro.fr - Jeux gratuits
Jeux Concours - Mentions légales - Réalisation site internet